Prêt personnel

Contrairement aux traditionnels crédits à la consommation, le prêt personnel a la particularité d’être un prêt non affecté. Autrement dit, pas besoin de justificatif quant à l’objet du financement, pour débloquer la somme empruntée. Le prêt personnel, aussi appelé prêt à tempérament, s’utilise selon ses besoins en toute liberté.

GRATUIT : Une simulation sans engagement, informez-vous, comparez !

N’étant pas lié à l’achat d’un service spécifique ou d’un bien particulier, le prêt personnel permet en effet de financer tout type de projet, y compris les imprévus ! On peut donc s’en servir pour meubler ou réaliser des travaux dans son intérieurs, pour financer un voyage, pour acheter une voiture ou toute autre bien de consommation courante. Il peut répondre à un besoin ponctuel de trésorerie et venir combler un découvert. Attention cependant, le prêt personnel ne peut pas financer un projet immobilier ou professionnel.

Comment souscrire un prêt personnel ?

Plusieurs conditions sont à réunir pour pouvoir prétendre à un prêt à tempérament. Il faut être majeur, être résident belge ou luxembourgeois, ne pas être fiché à la Centrale des Crédits de la Banque Nationale Belge (BNB) et pouvoir prouver sa solvabilité.

Certains établissements de crédits proposent même des prêts personnels sans justificatif de revenus. Une bonne nouvelle quand on est à son compte, pensionné ou même demandeur d’emploi. Et il n’est pas nécessaire de disposer d’un apport pour souscrire un prêt personnel.

Un écueil cependant : ce type de prêt personnel peut présenter un taux d’intérêt plutôt onéreux. Pensez à comparer les différentes offres de prêt personnel avant de contracter votre crédit afin de trouver celui qui réponde le mieux à vos besoins et votre budget !

recevoir un prêt personnel

Prêt à tempérament : quels montants possibles ?

Différents montants sont proposés, d’une centaine d’euros à plus de 30 000 euros. Mais vous n’aurez peut-être pas droit au montant maximal ! En effet, le montant du crédit dépend de plusieurs critères : les revenus de l’emprunteur, l’existence ou non d’autres crédits en cours, et la banque auprès de laquelle la demande de prêt personnel est effectuée.

Néanmoins, un principe prévaut régulièrement : la banque n’accepte pas de taux d’endettement supérieur à 33 % des revenus.

Une fois votre demande de prêt personnel acceptée, vous recevez la totalité de la somme empruntée en une seule fois directement sur votre compte, sous 24 à 48 h généralement. Puis, vous commencez à rembourser l’établissement créditeur, à votre rythme, selon les modalités choisies lors de la signature de votre contrat.

Comment est déterminée ma capacité d’emprunt ?

Plusieurs paramètres rentrent en compte pour apprécier la capacité de remboursement des contractants. A combien s’élèvent leurs revenus et de quels types sont-ils (salaire, allocation, pension, rente immobilière…) ? A combien s’élèvent leurs charges ? Quels est leur âge, leur situation maritale et le nombre d’enfants à charge ? D’autres crédits sont-ils en cours ? Toutes ces réponses feront partie de l’algorithme qui indiquera la somme maximale du prêt personnel à laquelle vous pourriez souscrire.

prêt personnel, les clés pour tout comprendre

Est-ce que le prêt personnel coûte cher ?

Évidemment le prêt personnel n’est pas gratuit. Les taux d’intérêt sont plus élevés que dans le cas d’un crédit à la consommation affecté. En effet, parce qu’il ne dispose d’aucune garantie quant à l’usage qui est fait de son argent, l’établissement prêteur propose des conditions moins intéressantes que celles du crédit affecté. Cela lui permet de couvrir des risques qu’il juge plus élevés.

un prêt personnel réussi

Comment sont calculés les taux d’intérêt ?

Le taux d’intérêt appliqué au prêt personnel est fonction de la durée, du montant ainsi que de l’établissement auprès de qui le crédit est contracté.

Il s’agit du TAEG (taux annuel effectif global) : déterminé lors de la souscription du prêt, il reste fixe toute la durée du crédit.

Même si un plafond maximal est fixé par loi, le TAEG peut peser, parfois très lourdement, sur les mensualités de remboursement : pour en savoir plus, rendez-vous sur economie.fgov.be. 

Comme le TAEG dépend de l’établissement créditeur, on vous conseille de faire un tour des différentes offres de prêt à tempérament avant de vous engager.

Quelle durée de remboursement préférer ?

La durée du remboursement du prêt personnel est fixée par la loi. Par ailleurs, elle est déterminée en fonction du montant du prêt. Le remboursement s’enclenche dès la mise à disposition du capital emprunté. 

 

Montant du prêt personnel octroyé

Durée maximale du remboursement

500 euros à 2 500 euros

24 mois

2 501 euros à 3 700 euros

30 mois

3 701 euros à 5 600 euros

36 mois

5 601 euros à 7 500 euros

42 mois

7 501 euros à 10 000 euros

48 mois

10 001 euros à 15 000 euros

60 mois

15 001 euros à 20 000 euros

84 mois

20 001 euros à 37 000 euros

120 mois

+ de 37 000 euros

240 mois

Puis-je faire un remboursement anticipé de mon prêt personnel ?

Il est tout à fait possible de procéder au remboursement anticipé de son prêt personnel. Cela revient à  rembourser le capital avant la date stipulée dans le contrat de crédit. Néanmoins, l’établissement prêteur est en droit d’exiger une indemnité de remploi. Limitée par la loi, l’indemnité de remploi dédommage le prêteur.  Du fait du remboursement anticipé, il recouvre certes le capital emprunté mais minoré des intérêts qu’il aurait dû toucher le reste de la durée du prêt.

L’indemnité de remploi ne peut pas excéder 1% du capital remboursé par anticipation, lorsque le contrat court a encore une année de vie. Elle ne peut pas dépasser 0,5% du capital remboursé par anticipation, lorsque la durée de vie du contrat est inférieure à 1 an.

Difficultés à rembourser ses échéances de prêt personnel : quelles solutions ?

La crise du Covid-19 l’a clairement démontré, on est loin de pouvoir tout prévoir. Aussi n’est-il pas rare que certains emprunteurs puissent rencontrer des difficultés à honorer leurs échéances de prêt : maladie, perte d’emploi, problèmes familiaux, accident… les raisons sont multiples !

Pas de panique, des solutions existent ! Les emprunteurs qui auront souscrit une assurance de prêt personnel doivent se reporter à leur contrat pour voir à quelles conditions le remboursement des échéances peut être pris en charge. Si la prise en charge n’est pas possible ou si l’emprunteur n’a pas souscrit d’assurance, il est alors nécessaire de contacter sans tarder son établissement de crédit. Ce dernier saura vous orienter, en vous proposant une pause des remboursements ou un allègement des mensualités par exemple, quitte à allonger la durée du prêt à tempérament.

Faut-il souscrire une assurance solde restant dû ?

Cette assurance n’est absolument pas obligatoire. Les établissements de crédit ne peuvent donc pas conditionner l’octroi du prêt personnel à sa souscription. Cependant, on conseillera de souscrire une assurance de ce type, notamment lorsque le montant emprunté est élevé. L’assurance solde restant dû garantit la bonne fin du prêt personnel au cas où l’emprunteur vienne à décéder prématurément : elle versera en effet le capital restant à rembourser. 

Selon les compagnies d’assurance, l’assurance solde restant dû peut aussi se suppléer à l’emprunteur s’il n’est plus en mesure de pourvoir à ses échéances de remboursement, pour une raison médicale généralement (arrêt de travail dû à un accident ou une maladie). Certaines garanties optionnelles peuvent même pallier la perte d’emploi, compensant la baisse des revenus de l’assuré.

Cette assurance protège autant la Banque que l’emprunteur mais aussi les proches de ce dernier, qui ne se retrouvent pas dans l’obligation de rembourser le prêt à sa place.

Comment me rétracter lors de la souscription d’un prêt personnel ?

Un emprunteur dispose d’un délai légal de 14 jours à compter de la signature de son contrat de souscription à un prêt personnel. Ces 14 jours englobent les jours calendrier, autrement dit tous les jours de la semaine, y compris les week-ends et jours fériés. Le législateur prévoit encore que ce délai de 14 jours peut débuter le jour où l’emprunteur reçoit les conditions générales du prêt, si ce jour est postérieur à la date de contraction du prêt.

Aucune justification n’est à apporter à l’établissement prêteur. Vous pouvez signifier votre rétractation soit par lettre recommandé soit par lettre ou par mail, selon ce que l’établissement financier vous aura signifié.

Cette page en néérlandais: